Dans cet espace, Agnès Jennepin s'invite à explorer de nouveaux champs d'investigation, l'inconscient, le rêve, toutes les forces psychiques libérées du contrôle de la raison. Elle laisse ses mains vagabonder sur la toile de manière autonome, avance au hasard des masses colorées qui apparaissent sous ses yeux. Surgissent des formes étranges, imprévues, dont elle devient la spectatrice spéculatrice. Dans la série " A la croisée des chemins ", elle s'impose une structure linéaire autour de laquelle s'organiseront des éléments organiques ou géométriques.